Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 10:12

Terre_Neuvas.jpgJe continue osbtinément mon aventure dans le monde de Chabouté avecTerre-Neuvas cette semaine.

Un peu d'histoire...

1913, sur une goélette, une vingtaine de marins partent pour plusieurs mois en direction de Terre-Neuve pour pêcher la morue. Certains se connaissent depuis de nombreuses campagnes, d'autres sont des petits nouveaux et vont rapidement être chahutés. Mais tous vont devoir affronter le mauvais temps, une pêche pas franchement miraculeuse, une camaraderie pas toujours de mise. En effet, des tensions percent à jour : d'un côté le capitaine et son second qui ne pensent qu'au profit, de l'autre les marins qui souffrent de leurs conditions de voyage difficiles. Une fois sur place, la situation dégénère rapidement: les poissons ne mordent pas. Lorsqu'on découvre l'un d'entre eux tué, le malaise s'installe : accident ? règlement de compte alcoolisé ? meurtre ? Les suspicions vont bon train. Mais le pire est à venir car il ne s'agit là que du début d'une avalanche de découvertes macabres...

 

Un peu d'avis... 

Chabouté peint avec talent la rudesse des conditions de vie des marins, de leur relation aussi. Il y a une vraie sensibilité qui se dégage de la première partie de l'album: la mise en place de l'histoire est franchement réussie. On découvre avec un intérêt croissant ces marins, leurs relations qui se tissent - de coups de gueule en coups de coeur-, leur solitude écrasante, et l'ambiance en huis clos. Cet album a le mérite de poser un atmosphère admirablement mise en valeur par le noir et le blanc. Le paysage glacial et hostile envahit chaque page, la mer avalant la quasi totalité du décor. Dans ce grand vide, les hommes, seuls et adonnés, se déchirent : tous se battent pour le poisson, tous cachent en eux un coeur imprégné de solitude.

Leur destin se déroule, implacable: tous courent à la mer comme des désespérés: le poissonResize of 005 TERRE-NEUVAS Page 09 seul est leur salut. La découverte des crimes ne ménage pas le lecteur : tout y est soudain, violent. Reste à savoir qui est le maître de ce jeu macabre, et surtout pour quelle raison y joue-t-il... Le suspense est assez bien maintenu, en dépit d'une fin franchement décevante. Si Chabouté brille dans sa façon de peindre des ambiances, il l'est nettement moins au niveau des scénarios.  Si le propos est moins naif que dans Un îlot de bonheur, la fin reste le point faible selon moi de l'auteur. Celle de Terre-Neuvas frise le grand-guignolesque et là encore, je n'y ai pas cru une seconde.  

Il reste de cet album des paysages somptueux et une ambiance peu ordinaire. L'absence de couleurs sublime l'ensemble : un vrai bonheur pour les yeux ! Je suis plus réservée sur les personnages que je trouve moins réussis :leurs expressions manquent de variété et de nuance. Mais ne boudons pas notre plaisir car certaines pages réservent de magnifiques surprises. S'il faut retenir quelque chose de cette lecture, c'est que Chabouté est un grand dessinateur doublé d'un grand coloriste. 

Resize_of_005_TERRE-NEUVAS_Page_05.jpg

 

La Logo BD du mercredi de Mango 1 c'est chez Mango.

Je suis en challenge chez Mo'la fée : 10/24 logo BD de Mo palseches-copie-2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yaneck Chareyre 03/04/2011 15:50



J'entends. Moi ce n'est pas quelque chose qui me reste de ma lecture. ^^



Yaneck Chareyre 31/03/2011 23:15



Bien sûr que cette vie que Chabouté décrit est dangereuse. Mais je pense qu'il veut mettre en avant le fait que les hommes le sont tout autant que la nature qui les entoure. Qu'il n'y a aucune
pureté ni dans la nature, ni dans la société. Quelque chose comme ça...



Sara 03/04/2011 15:45



Alors, le rapport entre la violence des hommes et celle de la nature est effectivement bien présent. Tu as raison, je crois que c'est ce qu'il a voulu montrer. Pour autant, je n'ai pas trouvé le
dénouement très réussi, ce qui a un peu gâché ma lecture.



jerome 31/03/2011 17:53



C'est vrai que le coté "suspens" de l'intrigue est limite superflu. On aurait pu en rester à une description quasi documentaire de la vie de ces pêcheurs, cela m'aurait semblé plus pertinent.



Sara 03/04/2011 15:38



Exactement ! L'histoire "policière" -si je puis dire- n'apporte rien au reste.  



wens 31/03/2011 17:48



j'ai déjà un Chabouté dans ma pal...j'attends de lmire



Sara 31/03/2011 18:08



J'espère que tu seras davantage séduite que moi. Le coup de coeur n'est pas encore venu le concernant...Mais je n'ai lu que deux albums, donc on verra par la suite !



Stephie 31/03/2011 06:59



Bon, alors, je commence par celui-ci, dis ?



Sara 31/03/2011 18:08



Je ne te conseille pas celui-là car le scénario est franchement moyen. Ce n'est pas un coup de coeur, loin de là. Les illustrations sauvent un scénario à la limite du risible. Pourquoi pas "Tout
seul" ? Noukette en a dit beaucoup de bien.