Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 17:02

65949840 pMaman,

Je me souviens du jour où j'ai appris ta maladie de coeur, et encore mieux du jour où celui où j'ai appris ta tumeur. Depuis je hais les mots en -eur comme "chaleur", "peur", "labeur", "lourdeur", "horreur", etc. Ce court roman m'a forcément ramenée à des souvenirs pénibles puisqu'il raconte l'histoire de Claire, 16 ans, qui vit seule avec sa mère, médecin, atteinte d'un cancer. Le parti-pris du roman est assez original puisque Claire et sa mère communiquent par post-it qui sont reproduits sur la page. Le lecteur n'a accès qu'à ces simples bouts de papier écrits à la va-vite et dont le but est de maintenir le contact entre cette mère et cette fille qui se voient peu. Parfois, les post-it sont très courts et le blanc sur la page montre l'absence qui s'est insinuée au fil du temps entre les deux protagonistes.  La mère de Claire est en effet très prise par son travail et n'a pas beaucoup le temps de s'occuper de sa fille. Les mots sur la page figurent cette lutte contre l'absence...une absence qui préfigure déjà la mort que les deux personnages ne peuvent accepter.  

La maladie va ainsi rapprocher cette mère, un peu effacée de la vie de sa fille jusqu'ici, de sa fille qu'elle ne verra peut-être jamais grandir, devenir femme, puis mère à son tour. Ce n'est pas sans émotion que j'ai lu en une heure, à peine ces quelques pages où les deux personnages évoquent leurs doutes, leurs peurs, leurs rancoeurs encore un mot en -eur que je hais ! mais aussi leur quotidien, ce qui donne une dimension prosaique au roman que j'ai trouvé assez réussie. On n'est pas seulement dans le pathos mais dans les "tomates", "le lait" ou "le fromage" car ces posts-it servent aussi à faire la liste des courses.  Aussi, le choix des post-it est ainsi plutôt intéressant dans la mesure où ils nous rappellent que la maladie, si elle perturbent la vie des gens, ne la bouleverse pas totalement et j'ai envie d'ajouter ne le doit surtout pas !: il faut bien continuer à vivre et à manger, c'est super important !

La magie de ce texte se mesure dans le fait que de simples post-it, parfois très courts -juste quelques mots- soient porteurs d'émotion. Mais peut-être aussi que j'ai été émue parce que je ne suis qu'une fillette qui chiale dès qu'on lui parle de la maladie de sa mère!  Ce petit roman qui s'adresse à tous les lecteurs m'a donc emportée: ça se lit vite mais ça ne s'oublie pas aussi vite que l'on pourrait le croire. Evidemment cela n'est pas de la grande littérature et ceux qui pensent que les auteurs catalogués "best sellers" sont des abrutis finis devront passer leur chemin. Car si vous vous amusez à faire une explication de texte de l'incipit, il y a fort à parier que cela tournera vite court. Pourtant je pose la question à ceux qui se permettent de perdre du temps à faire ces pseudo explications de texte : tu n'as pas autre chose à faire ?

Sara

PS: Merci à Stephie de m'avoir prêté ce roman : vous pouvez lire son avis ici.

PS2 : Merci Seigneur d'avoir préservé une raclure comme moi de la perte de sa mère. Faites qu'il en soit toujours ainsi !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

juliette 03/09/2011 10:42



Ben non, moi ça n'a pas marché... J'adore la couv' néanmoins.



Sara 07/09/2011 16:18



Ah, je peux comprendre ! Belle couverture effectivement  



Noukette 11/07/2011 20:22



Celui là, je le note ! S'il t'a fait pleurer..., comment résister ! ;-)



Sara 11/07/2011 22:37



En même temps, c'est mon côté "fille à maman" qui m'a fait pleurer... Tu seras peut-être plus courageuse que moi (et
moins fillette !)



Fanny 11/07/2011 19:46



Je ne connais pas du tout, mais note immédiatement. D'après ce que tu en dis, ce serait dommage de passer à côté... c'est le genre de livre qiu a de tres tres grandes chances de me plaire



Sara 11/07/2011 22:31



Il faut le demander à Stéphie car effectivement, je suis sure que tu vas aimer Fanny. C'est un très joli livre, dur mais en même temps très doux.  



Cess 11/07/2011 11:55



Je l'ai maintes et maintes fois pris puis reposé...
Je l'ai maintes fois noté dans ma petite liste...
Et puis non, jamais acheté... Le sujet est dur. Je ne sais pas si mon petit coeur va supporter...
Mais bon, avec tous vos avis positifs j'ai quand même l'impression de passer à côté de qqc... alors je crois que je vais finir par craquer.
Parce que bon, c'est bien beau les potentiels yumi yumi mais un peu de sérieux de temps en temps ça fait pas de mal...  



Sara 11/07/2011 22:29



Il est très beau ce petit roman. Le sujet est dur mais il est traité tout en douceur et avec beaucoup de subtilité. C'est vrai que cela nous ramène à des sentiments et des évènements
personnels donc tout le monde ne le vit pas de la même façon. A voir si cela te tente ou pas...Parfois il faut simplement attendre le bon moment. 



Niënor 09/07/2011 13:20



J'adore ton billet. Je ne garde pas grand souvenir de ce livre - c'était touchant, original grâce à la forme des post-it mais ça ne m'avait pas émue plus que ça. Pourtant, ton billet a réussi à
me remémorer les bons moments passés avec ce livre, bravo !



Sara 09/07/2011 15:41



Merci Nienor ! Moi c'est un livre qui m'a vraiment émue... Je suis contente de t'avoir replongé dans ce roman.