Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 08:10

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQZ8pusVhjkBk67gvoUQtPmwJQqddAYqDX1K4ZY1hzdqU_cyV0dMwEncore un cadeau de ma Noukette qui a mis dans le mille, une fois de plus...

 

Un peu d'histoire...

Quand l'histoire commence, nous sommes dans le Paris du début du XXe siècle. Paul a rencontré Louise et ne sait pas trop comment la séduire. Louise, de son coté, veut se faire désirer...Une chose en entrainant une autre, ces deux-là se marient. Mais leur couple est bientôt menacé par une ennemie de taille : la première guerre mondiale. Paul est envoyé au front où il découvre l'horreur des tranchées. Lorsqu'il voit un de ses camarades mourir sous ses yeux, Paul décide de se couper un doigt. Il atterit à l'infirmerie où il est choyé. Malheureusement, la situation ne peut durer : on décide de le renvoyer au front. C'est alors que Paul décide de s'échapper.... Louise, surprise, accueille son déserteur de mari dans une petite chambre d'hotel miteuse. Les journées sont longues, Paul s'ennuie à rester cloitré. Alors quand sa femme, après une énième dispute, lui dit d'aller acheter sa bouteille de rouge seul, il la prend au mot: il revêt une robe de sa femme et sort acheter son vin...

 

Un peu d'avis...

Cette histoire, inspirée d'un fait réel, ne peut forcément qu'interpeller le lecteur : un déserteur qui se travestit pour pouvoir vivre librement, ce n'est pas banal. Mais cela ne s'arrête pas là : derrière le contexte historique particulièrement difficile, il y a dans cette BD une interrogation beaucoup plus générale sur le genre et la sexualité. Paul va en effet devenir une femme, mais pas n'importe laquelle : Suzanne. Autant Paul est un homme un peu terne, autant Suzanne est éclatante. Quand elle est là, on ne remarque qu'elle, on ne veut qu'elle. Hommes et femmes sont subjugués par Suzanne...Paul se rend compte qu'il ne peut pas vivre sans Suzanne qui fait le sel de sa vie pendant dix ans. Il découvre, à son contact, des possibilités inespérées...

Peu à peu, Paul disparait au profit de Suzanne. Et si finalement Suzanne n'était que la manifestation du traumastisme de Paul ? Car il semble évident que quelque chose de Paul est mort pendant la guerre. Quoiqu'il en soit, Louise va avoir des difficultés à trouver sa place dans le couple Paul/ Suzanne, désormais si fusionnel... La sexualité du couple va être mise à rude épreuve car finalement Suzanne est une femme comme beaucoup d'autres : elle aime les hommes. Ainsi, Mauvais genre réussit son pari : bouleverser les certitudes du lecteur. Près d'un siècle plus tard, l'histoire de Paul/Suzanne reste étonnamment moderne. L'auteure nous hape dans l'histoire de ce travesti avec une narration rondement menée. L'utilisation du retour en arrière est assez bien vue et permet au lecteur de ne pas déviner - en tout cas pas tout de suite - le coup de théâtre final.  Un rebondissement qui interroge d'autant plus l'histoire de ce couple décidément bien atypique. 

Le trait vif et âpre de Chloé Cruchaudet sert parfaitement l'histoire. L'encre de chine donne à cette histoire toute l'obscurité qu'elle réclame. De temps à autre, du rouge éclate sur le gris : symbole de violence, du sang, il l'est tout autant de la féminité. Un choix forcément intéressant. La mise en images de certaines scènes, notamment des tranchées et des cauchemars de Paul, m'a complètement séduite : on y retrouve l'horreur de la guerre dans toute sa splendeur. Mais là où l'auteure est extraordinaire, c'est dans les scènes au bois du Boulogne  où les cases, comme les sexes, se dilatent, s'épanouissent et finissent par exploserMauvais genre est donc une oeuvre réussie à tous les niveaux: il n'y a selon moi pas une fausse note dans cette bande dessinée. Sa lecture est une expérience à la fois étonnante et fascinante.      

 

top-bd-des-blogueurs-v3.jpg   

 

    20/20

 

         

 

Le blog de l'auteure est ici

 

Les avis de Noukette , Jérome, Moka et Mo.

 

 

http://images.telerama.fr/medias/2013/09/media_102249/bd-22-chloe-cruchaudet-pour,M124820.jpg

http://images.telerama.fr/medias/2013/09/media_102249/bd-22-chloe-cruchaudet-pour,M124816.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 26/12/2013 17:09


Je n'ai pas résisté et je me la suis offerte cette BD !

jerome 26/12/2013 09:25


Oui, il y a quelque chose de fascinant dans cette histoire tragique. Parce qu'elle est quand même sacrément tragique la vie de Paul/Suzanne.

Noukette 26/12/2013 00:12


Whaou ! Un 20 ! La classe ! C'est mérité cela dit, cette BD est sans nul doute l'une des meilleures de l'année tous genres confondus ! Cette femme a du talent et des couilles, j'adore !

Livresse des Mots 25/12/2013 19:12


J'ai beaucoup apprécié cette bande dessinée aussi... Je l'ai trouvé orginale, intense et poignante !

Moka 25/12/2013 15:13


Un de mes coups de coeur de l'année !