Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 04:29

Couverture_bd_9782849491836.jpgVoilà une BD qui m'a séduite par son titre oxymorique et sa couverture avec mise en abyme. Révisez vos figures de style avec Sara... A l'origine, c'était un projet d'animation et finalement, cela s'est transformé en BD: pour le bonheur des lecteurs ?


Un peu d'histoire...

Lyz est une petite fille qui vit seule avec son père croque-mort. Mais le père de Lyz meurt brutalement et la petite fille décide de reprendre l'entreprise familiale à l’insu des habitants du village. Mais ces derniers remarquent bientôt certaines activités suspectes du côté du croque-mort et décident d'aller voir par eux-mêmes. En effet, les derniers morts qui ont été préparés affichent des attitudes peu conventionnelles et cela ne leur plait pas du tout. Sur place, ils découvrent l'horrible traitement que l'homme réservait à ses morts : des cadavres jonchent les fauteuils et lits de la maison en affichant un sourire et un maquillage assez étranges... mais surtout effrayants.

Les habitants sont outrés par ce spectacle macabre. Ce qu'ils ignorent, c'est que le père n'y est pour rien dans tout cela : c'est essentiellement le travail de Lyz. Bien vite, elle comprend que son travail ne plait pas et qu'elle risque de gros ennuis. Elle choisit donc de s'enfuir mais est bien vite rattrapée par un artiste étrange qui a perçu le talent de Lyz. Il la prend sous son aile et décide de l'aider à assouvir son art. Mais bientôt un problème essentiel va se poser : comment se procurer des cadavres ?    

 

Un peu d'avis...

Séduite d'emblée par la trame de cette BD, je dois dire que je n'ai pas du tout été déçue. Les auteurs ont su poser une ambiance absolument extraordinaire, à la fois touchante et glauque. Les dessins, les couleurs -dans les tons ocre et chocolat- et les décors sont réellement magnifiques et plongent  le lecteur avec délectation dans une histoire que Tim Burton ne renierait sûrement pas. L'histoire de cette petite fille solitaire et artiste d'avant-garde happe le lecteur dès les premières pages. Ce personnage principal est véritablement atypique et ne peut que susciter l'intérêt. Elle est en effet très seule, vivant avec son père à l'écart du monde car les habitants du village, effrayés par les activités de ce dernier, ont choisi de ne pas les fréquenter. La mort n'est en effet clairement pas la bienvenue dans ce monde: elle fait peur, mais elle intrigue aussi, elle fascine. La petite fille et son hôte, eux, ne ressentent rien de tout cela : pour eux, la mort fait partie de la vie et c'est bien ce qui suscite chez les habitants cette révulsion, ce dégoût.

C'est pourquoi Lyz et son hôte sont contraints de vivre à l'écart du monde, rejetés d'une communauté à qui ils font peur. La fillette et l'artiste sont des marginaux, ils ont choisi de ne pas appartenir à la communauté pour vivre leur art. En sculptant les morts, Lyz se fait véritablement passeuse entre les deux mondes: celui des vivants et des morts. Il est d'ailleurs assez remarquable de voir comment elle tente de rendre aux morts leur place de vivants: ses "sculptures" sont placées dans des fauteuils avec les yeux ouverts et un large sourire aux lèvres. Ils paraitraient presque vivants s'ils n'étaient pas entièrement recousus comme en témoignent les cicatrices qui parcourent leur visage. A la frontière de ce monde inconnu qu'est la mort, Lyz est donc une sorte d'avatar du Dr Frankenstein et sa visée - qui n'est pas scientifique mais artistique - en apparait d'autant plus contre nature. En transformant en oeuvres d'art les morts, elle bafoue les lois de la Nature avec une innocence et une naiveté déconcertante.   

Aussi, derrière cette histoire de petite fille différente, le lecteur découvre un propos grave. Cette BD soulève en effet de nombreuses questions sur l'art (et ses limites) mais aussi sur la mort et j'avoue que j'y ai été sensible. La solitude de la petite fille, de même que celle de l'artiste qui la recueille, est magnifiquement dépeinte. Il y a d'ailleurs peu de bulles dans cette BD, certaines planches sont même complètement muettes. La petite fille n'a d'autres choix pour s'occuper et se sentir moins seule que de se réfugier auprès de ses morts qui sont ses amis autant que sa matière première. Concernant cette "matière première", elle réserve bien des surprises aux lecteurs. En effet, bien que l'histoire soit sombre -et parfois un peu glauque- elle n'est pas dénuée d'humour. La mort, personnage principal de cette BD, se révèle souvent très facétieuse, et c'est avec délice que les auteurs mêlent un humour noir mordant à cette histoire macabre. La plupart des morts relatées dans la BD sont véritablement stupides... et donc franchement drôles. Voilà une BD qui s'avère être une découverte... mortelle. Ok, je sors.

Planche_bd_14787_LYZ.jpg

PlancheA_116959.jpg

 La  Logo BD du mercredi de Mango 1 c'est chez Mango.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Radicale 02/10/2011 17:07



ça a l'air vraiment pas mal, je note...



Sara 05/10/2011 15:38



C'est une excellente découverte ! Les dessins sont fabuleux et l'histoire vraiment originale.



Manu 28/09/2011 21:28



Ca me plait beaucoup, je note !



Sara 05/10/2011 15:38



Une BD assez peu conventionnelle dans son sujet : une très bonne découverte !



Choco 28/09/2011 14:58



Rien que pour ce très beau dessin, je suis tentée !



Sara 05/10/2011 15:46



Oui le dessin est absolument magnifique, et quelles couleurs !



Noukette 28/09/2011 14:03



Je ne suis pas étonnée de trouver ce genre d'albums ici ! Encore une trouvaille originale dis donc, tu as eu la main heureuse ! Je veux bien y jeter un coup d'oeil à l'occasion...! ;-)



Sara 05/10/2011 15:45



Si tu veux, je l'emprunterai à la bibliothèque pour toi la prochaine fois  



jerome 28/09/2011 12:37



Je ne connaissais pas du tout mais c'est très tentant.



Sara 05/10/2011 15:45



Oui, une BD vraiment différente, et très riche.