Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 22:00

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRcAzLLtL-KIWLX87qhaSYK8eejNEIGUKoji1gwLi9DJ-UbmFC7Fw Pour tout dire, cette lecture commune avec Cess et Fashion est venue à la suite d'un délire sur le SM les vampires de la Confrérie. Voilà la suite des aventures de la Confrérie donc avec ce tome 5 consacré à Viszs...si toi aussi, tu trouves qu'il y a trop de "s" dans son nom, tape 1... J'arrive à la confrérie armée comme un texan : on ne sait jamais avec V. C'est  Z. qui m'accueille et je n'en mène pas large malgré son sourire destructeur. J'ai à peine le temps de saluer mon amour ma vie Butch de loin que V. me saute dessus...

Viszs (visiblement de bonne humeur) : Salut !

Moi : Salut !

Viszs: Y'a quoi dans votre sac ?

Moi (mal à l'aise): Mais rien, voyons...Enfin je veux dire des trucs d'humains quoi, genre de la bouffe.

Viszs: Et ben, y'a de quoi tenir un siège !

Moi : On sait jamais, hein ! Des fois que les Eradiqueurs aient décidé de vous attaquer aujourd'hui. Ah ah ah !!

Viszs (soudain absorbé dans ses réflexions): ...

Moi : Non mais je disais ça comme ça ... pour déconner quoi...

Viszs (septique) : Mais c'est moisi comme humour ça !

Moi : C'est que m'écrivent chaque jour  les auteurs...

Viszs: Bon, oublions ça. Alors comment as-tu trouvé le livre ?

Moi: Sur Am*z*on, il ne l'avait pas dans ma librairie habituelle.

Viszs : Euh...Je voulais savoir si tu l'avais aimé... 

Moi (dépitée): Là encore, je faisais de l'humour. Bon pour te dire la vérité, j'ai trouvé que trop de choses étaient abordées dans ce tome. D'ailleurs, ça ne t'embête pas d'être le seul guerrier à ne pas avoir son propre volume ?

Viszs (décontenancé) : Comment ça ?

Moi : Oui, on y parle beaucoup de Fhurie et de John aussi, tu n'es donc pas vraiment le héros. Penses-tu que Ward a perçu ton manque de charisme ?

Viszs (les larmes aux yeux) : Mais...Mais...Mais non.... 

Moi : Si ça se trouve, Ward vous en veut de ne pas être le Primâle ? Après tout, ça avait l'air sympa comme job... Vous avez refusé parce que vous n'avez pas confiance en ta virilité ? Je veux dire pour aimer faire mal comme vous, il faut forcément avoir la confiance en soi d'un bigorneau.  

Viszs (à deux doigts de s'ouvrir les veines): Mais enfin, j'ai renoncé par amour pour Jane.

Moi : Ah, nous y voilà...Jane...Entre nous, vous croyez vraiment qu'elle est médecin ? Parce qu'en regard de certaines de ses attitudes et réflexions, je la soupçonne plutôt d'être vendeuse professionnelle de strings pailletés.  

Viszs : Mais bien sûr qu'elle est médecin ! Et je ne regrette pas d'avoir cédé ma place de Primâle pour être avec elle. 

Moi : Ca vous arrive souvent d'enlever les filles qui vous plaisent ? Tout cela m'a paru affreusement sexiste cliché : le coup de l'enlèvement, puis de l'amour qui nait entre la victime séquestrée et son bourreau...  

Viscs : Elle m'apporte une stabilité.  

Moi : Oui, mais vous ne répondez pas à la question, là. Bon, c'est vrai que niveau famille, c'est pas top moumoute de votre côté. Votre père était sacrément barré dur quand même, hein ? D'ailleurs (mode ironique on) j'ai trouvé que les retours en arrière parfaitement bien intégrés au récit, pas du tout de trop et vraiment passionnants. Une fois qu'on a découvert votre passé, on a l'impression d'enfin mieux vous connaitre (mode ironique off).

Viscs  : Oui j'ai un passé chargé de sperme. C'est ce qui a fait de moi le sadique l'homme que je suis. 

Moi : On apprend une révélation énorme dans ce tome, le genre de révélations qui ferait passer l'affaire du Sofitel pour de la guimauve en patins.

Viscs : De la quoi ?

Moi : Non, rien, je me suis gourrée d'expression, oubliez ça... Alors cette révélation ?

Viscs : Oui, c'est vrai, c'est assez impressionnant. Même moi je n'y croyais pas !

Moi : Je vous rassure, nous non plus, on n'y croit pas ! La Vierge Scribe apparait plus humaine dans ce tome, ce qui est vraiment bizarre intéressant. En plus, elle se ballade toujours avec ses oiseaux, ce qui est assez ridicule surprenant.  

Viscs  : C'est notre seule et unique raison de vivre et d'ailleurs...

Moi : Oui, oui, j'ai compris. Sinon comment va Butch ?

Viscs ( le braquemard au taquet regard pétillant) : Butch va très bien, merci pour lui ! Il m'a été d'un grand secours. C'est mon meilleur ami et je l'aimerai toute ma vie. Sans lui, je ne sais pas ce que je serai devenu. Il est tellement sexy extraordinaire, bandant merveilleux et bien monté compréhensif. 

Moi (la bave aux lèvres): Je suis over méga d'accord avec vous. Il faudrait vraiment que Ward se décide à aborder la question de l'homosexualité. Sans mauvais jeu de mots, elle tourne autour du pot mais n'est pas prête de se lancer, c'est un peu dommage. 

Viscs : Elle écrit pour les femmes, je ne suis pas sûre que ça leur plairait.

Moi : Déjà, ça changerait...Parce que le coup du guerrier virile qui tombe amoureux de la petite chose fragile et insignifiante, ça commence à lasser. Même si je reconnais que niveau sexe, votre histoire est légèrement au-dessus si je suis dire des autres tomes. 

Viscs : Oh, c'est vrai ? Merci, c'est gentil. C'est vrai que de ce coté, je suis un gros malade mental  expert.  

Moi: C'est surtout que c'est un peu moins gnangnan même si les scènes ne sont pas assez nombreuses.

Viscs : Vous trouvez ?  Du coup vous allez lire la suite ?

Moi : Sans doute...Maintenant que j'ai commencé, je veux savoir comment tout cela va finir.

Viscs : Ah cool. C'est Butch qui va être content !

Moi: Pourquoi ?

Viscs : Il vous aime bien je crois...

Moi (tombée dans les pommes)....

Viscs  (aux autres guerriers): Eh, les mecs, j'ai un problème avec Sara ! Venez m'aider !  

 

 

Petit bêtisier 

-"Pasque tu pouvais pas avoir ta fête?" (p 11): Gné ? 

-"A coté de lui, Stephen Hawking passait pour un mauvais élève" (p 33): c'est vache pour Hawking, ça

-"Pour la première fois de sa vie, elle fut pétrifiée d'étonnement" (p 112) : Re-gné? 

-"J'ai cru que je t'avais perdu, maudit fils de pute" (p 139): Quand on connait la mère de V, cette réplique est juste culte.

-"Gucci peut transformer n'importe qui en star" (p 207) : Ah d'accord.

-"Il disait qu'étant donné mon physique, je ne pourrais pas faire un très beau mariage"(p 333) : où l'on apprend que Jane est en fait Nadine Morano. 

-"Si j'avais une amie intime, je l'appellerais et dirais : "je viens de baiser avec un dieu"(p 369) : où l'on apprend que Jane est méga classe et sans ami donc qu'elle est bien Nadine Morano !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cess 04/06/2012 21:52


Enfin je viens lire ce billet comme il se doit. Je suis morte de rire, comme d'hab :-)
Et le best-of ! Comment j'ai pu louper le "pétrifié d'etonnement" ??? :-) 

Sara 06/06/2012 19:51



Ah ah !! J'adore les traducteurs même s'ils progressent pas mal quand même...



sandy 30/05/2012 07:59


Mouhahaaa !!! Mort de rire avec les 2 références à Nadine Morano ! 


Idem pour l'humour moisi et les auteurs !!! ;o))

Sara 01/06/2012 21:17



Contente que ce billet te plaise Sandy !! 



Yaneck Chareyre 28/05/2012 09:03


Pas besoin de lire cette série, tes articles sont bien plus drôles à mon avis. ^^

Noukette 24/05/2012 00:29


Et puis non, je ne dors pas, je lis tes billets, c'est bien plus kiffant ! ;-)

Sara 27/05/2012 21:24



Va te coucher Noukette !!!  (je dis ça trois jours après, à 21 heures...N'importe quoi !!)



Noukette 24/05/2012 00:28


Pauvre Nadine...., qu'est-ce qu'elle fait là la pauvre ? Déjà qu'elle n'a pas un physique facile...! Sinon, je sais, oui, je sais..., j'ai toujours ma mission premier tome à réussir avec brio...!

Sara 27/05/2012 21:24



Bon courage ! C'est pas le meilleur le tome 1 mais au moins y'a du c*l. Alors que plus on avance, moins ça b*se !