Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 08:09

http://3.bp.blogspot.com/-a4IOc5eQw8s/U2EkbDHCWWI/AAAAAAAAFcc/jfamL4N_Hss/s1600/couv42514533.jpgComme beaucoup de blogueuses, j'ai reçu il y a quelques mois de bien curieuses enveloppes, suivies de l'envoi d'un livre mystérieux....

Un peu d'histoire...

Elle, jeune fille replette et plutôt jolie, est une banlieusarde qui a bien du mal à aider sa mère atteinte d'un cancer. Pour lui payer le nec plus ultra niveau traitement, elle a besoin d'argent. Aussi décide-t-elle de devenir une "Hotelle" à savoir une escort girl de luxe qui évidemment se prostitue quand ça paye mieux. Mais évidemment, Elle n'envisage pas de faire cela toute sa vie, d'autant qu'elle est tombée amoureuse d'un milliardaire, David Barlet, rencontrée alors qu'elle était aux bras d'un de ses clients. Bientôt fiancée à Barlet, Elle envisage de cesser ses activités d'escort girl... C'était sans compter sur le frère de David, Louis, ombrageux et énigmatique, qui est au courant des activités nocturnes de sa future belle-soeur. Attiré par la jeune femme, Louis va l'entrainer dans un Paris de stupres et de souffre, ce qui n'est pas pour déplaire à Elle. D'autant que David se révèle être un prince charmant idéal, mais un amant très décevant...

 

Un peu d'avis...

Evidemment, tu le sais, toi qui me lis, que j'ai détesté ce bouquin. Pourquoi ? Non, ce n'est pas parce que tu as des dons de divination, mais parce que dès le pitch, tu as senti, toi aussi, le gros potentiel moisi du livre. Alors voilà pourquoi, toi, lecteur, tu dois absolument... ne pas lire ce livre :

1) Les rebondissements ubuesques montrent que certes, l'auteure s'y connait en livres érotiques mais qu'elle ne les a visiblement pas lus. J'ai cessé ma lecture à mi-chemin, après une énième révélation sur la relation Aurore/Louis/David qui m'a achevée. Trop de romanesque... tue le roman.

2) Elle, le personnage du roman, est l'héroine agaçante par excellence... Versant dans le bisounours power tendance "jevaissauvermamamanmalade", elle décide, de manière hyper rationnelle, de le faire grâce à sa chatte au sexe. Pourquoi cette justification à la con ? On ne pourrait pas créer en 2014 une héroine qui se prostitue parce qu'elle aime la bite ça/ne veut pas se faire chier à l'école Oh, ça va, on rigole !! /kiffe DSK. Non mais franchement...

3) L'auteur n'évite pas l'écueil redoutable : "la prostitution de luxe, c'est glamour, paillettes et contes de fée". Elle, au cours de ses missions, ne rencontre que des types merveilleux qui la baisent traitent bien. En plus, grâce à cela, elle peut s'acheter des Jimmy Choo ! Le rêve de n'importe quelle conne fille en somme ! Le déballage des marques de luxe au début du roman est écoeurant : franchement, vendre son corps parce qu'on l'a décidé, je veux bien, mais le faire avec joie parce qu'on pourra s'acheter des trucs luxueux... comment dire ? Le "message" (sic) du livre est consternant... et un peu con tout court aussi, même si, je le conçois, il reflète sans doute la société d'aujourd'hui. C'est pourquoi j'aurais aimé ce que ce soit évoqué avec un peu de distance critique par Emma Mars qui, malheureusement, n'en a strictement aucune. 

4) L'ouvrage est pourvu de quelques références littéraires, artistiques et historiques fort ridicules lourdes. Cette volonté d'intellectualiser le sexe s'avère périlleuse quand on n'a pas forcément l'art et la manière de le faire. Véritable initiation sensuelle, Elle a donc droit à des lectures érotiques obligatoires, des visites du Paris des courtisanes.. Bref on oscille entre cours d'Histoire à la Stéphane Bern et cours de littérature érotique pour les nuls. Je comprends que cela peut plaire mais j'avoue que certains échanges m'ont laissée dubitative tant les "réflexions" (sic) de Elle sont débiles : "Ma lecture de la Bible m'avait déjà acclimatée au concept de verbe créateur, voilà que Louis le reprenait à son compte, pour le prolonger en verbe curateur. Or au commencement était... le sexe, n'est-ce pas ? Comment avait-on pu nous faire avaler pendant des millénaires une genèse dépourvue du moindre acte charnel ?" Très bonne question n'est-ce pas ? Rassurez-vous le pape est sur le coup, et il m'est d'avis qu'il pense qu'Emma Mars n'a jamais lu la Genèse. 

5) L'ouvrage est trop long et l'intrigue pas suffisamment accrocheuse pour qu'on ait envie de le finir. J'ai persévéré aux trois quart et abandonné lâchement après une ultime révélation sur le passé de Louis/David/Aurore. Par contre, pour caler un meuble, le livre s'avère très pratique.   
6) Le point fort du roman réside dans les scènes érotiques, pour le coup, jamais neuneu. Au contraire, Emma Mars livre une déferlante de situations pour le moins inhabituelles dans un roman de ce genre. A noter une scène de "glory hole" particulièrement géniale. Le tout écrit relativement bien. Dommage que le reste ne soit pas à la hauteur.
Conclusion 
http://38.media.tumblr.com/tumblr_lkdkw4tKMc1qev8ddo1_500.gif

Ce billet a été publié dans le cadre du "premier mardi c'est permis" initié par ma copine Stéphie

 

65408451



 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cess 04/02/2015 09:56


"Rassurez-vous, le pape est sur le coup" : je suis morte de rire. 
 Tu m'avais manqué :-) 

jerome 07/01/2015 13:52


On ne pourra pas dire que tu n'as pas argumenté ! Aucune envie de le lire, évidemment ;)

Chocolatine 06/01/2015 19:23


A cause de toi, j'ai googlé Glory Hole. Tu veux bien parfaire mon éducation en me prêtant ton livre steuplé ? C'est pour mourir moins bête, tu comprends.

Noukette 06/01/2015 16:11


Du coup je me demandais... Tu ne pourrais pas me filer les pages des fameuses scènes pas neuneu et bien écrites ? Histoire que je ne me farcisse pas tout le reste...? Tu serais bien urbaine ! ;-)

Stephie 06/01/2015 13:19


Je n'ai jamais réussi à rentrer dedans. Bien écrit certes mais l'histoire, pffffff...