Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les livres de Sara
  • : De la lecture, du second degré, et parfois de la littérature !
  • Contact

 

J'en suis...

 

 58420964 p-copie-1

 

 


 

7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 23:00

http://theatrepalaisroyal.com/wp-content/uploads/2014/11/40X60-Des-Souris-PALAIS-ROYAL_v.jpgDu roman de Steinbeck publié en 1947, les deux metteurs en scène Jean-Philippe Evariste et Philippe Invancic (qui sont aussi les deux comédiens principaux dans la pièce) fournissent une pièce de théâtre dense d'une qualité rare, tant dans la maîtrise du récit que dans celle de l'art théâtral.

 

Un peu d'histoire...

Dans les années trente, deux amis - George Milton et Lennie Small - parcourent la Californie à la recherche de petits boulots. Pour eux, la vie est rude. George soutient du mieux qu'il peut Lennie, grand costaud infantile qui souffre d'un retard mental. Les deux hommes ont dû quitter leur précédente place en catastrophe après que Lennie ait voulu toucher la robe d'une femme. Le grand gaillard n'aime en effet rien de mieux que de toucher les choses douces... Les deux amis retrouvent bientôt une nouvelle place dans une ferme où ils découvrent des ouvriers qui comme eux rêvent d'une vie meilleure. Car George et Lennie ont un rêve : celui d'écomoniser suffisamment d'argent pour acheter leur propre ferme et y élever des lapins. Mais bien vite, Curley, le fils du patron, cherche des problèmes à George qu'il accuse de vouloir séduire sa jeune épouse évaporée qui aime la compagnie des saisonniers. Jeune femme fragile, elle adore séduire et nourrit un regret : celui de ne pas avoir suivi un précédent amant qui lui promettait de faire d'elle une actrice...

 

Un peu d'avis...

Jouée au théâtre 13 en 2012, cette pièce avait déjà obtenu un grand succès. On comprend pourquoi ! L'interprétation des deux comédiens principaux est un pur régal, notamment Philippe Invancic qui offre au personnage de Lennie une interprétation sur mesure. Il aurait été facile de tomber dans la caricature, l'interprétation exagérée et lourde. Ici ce n'est pas le cas du tout : l'interprétation est d'une justesse époustouflante. Bien sûr, la naiveté de Lennie porte parfois à rire mais c'est un rire jaune : le spectateur sent bien ce qu'a de tragique et de pathétique ce grand petit être qui a bien du mal à trouver sa place dans le monde.  On pourra aussi mentionner la femme de Curley qui fournit elle aussi une interprétation envoûtante d'une Marylin Monroe du pauvre. L'affrontement de ces deux comédiens hors pair dans le dernier tableau est d'une force extraordinaire. 

C'est donc bien sur l'interprétation des comédiens que repose la réussite de la pièce. Le décor est en effet épuré au maximum : des caisses de bois et une palissade. Un décor âpre qui permet aux comédiens d'exister véritablement. Ce sont bien les hommes présents sur scène qui sont importants, leurs mots, leur relation, leur passé aussi. Comme dans l'oeuvre originale, l'aspect humaniste est particulièrement bien mis en relief, ce qui est accentué par le huis-clos. Toute la pièce se déroule au ranch dans lequel chacun des protagnistes a tenté de se fabriquer une vie au mieux : l'un auprès de son vieux chien, l'autre dans le jeu, un autre dans les sorties chez les filles... La dénonciation du racisme, de la misère intellectuelle, sociale et du machisme éclate à chaque tableau. L'Amérique de Steinbeck fait peur. Et cette quirielle de paumés qui se débat dans cette océan d'intolérance et de misére interroge autant qu'elle scandalise. 

 

 

http://culturebox.francetvinfo.fr/sites/default/files/styles/article_view_full_main_image/public/assets/images/2015/03/des_souris_et_des_hommes_-_sipa.jpg?itok=6LrneplZ

© Raymond Delalande / Sipa

 

Des souris et des hommes, jusqu’au 18 avril, du mardi au samedi, 19h, Théâtre du Palais-Royal, Paris 1er. Pour plus d'informations : www.theatrepalaisroyal.com 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sara
commenter cet article

commentaires

Noukette 09/03/2015 14:51


Qu'est-ce que j'aime ce roman...! Sur scène ça doit être à tomber !

Moka 08/03/2015 12:16


Oh. C'est le roman préféré de monsieur mon amoureux... Une bonne idée de petite sortie surprise.